Huile de ricin : quels usages non cosmétiques peut-on en faire ?

L’huile de ricin est connue pour ses nombreuses propriétés surtout en matière de beauté. Très vieux secret de beauté, les légendes racontent même que la sublime reine Cléopâtre s’en servait pour se démaquiller. Toutefois, cette huile aux nombreuses vertus n’est pas seulement utile pour des usages cosmétiques. Elle peut être utilisée à d’autres fins notamment pour des raisons de santé. Dans le même temps, il est important de tenir compte de ses contre-indications afin de l’utiliser dans les bonnes conditions. Cet article vous renseigne suffisamment sur quels usages non cosmétiques vous pouvez faire de l’huile de ricin.

L’huile de ricin pour lutter contre la constipation

L’huile de ricin est une huile végétale issue des graines de ricin. Elle est originaire d’Afrique tropicale, mais est aujourd’hui cultivée à travers le monde entier. Ses propriétés en font un ingrédient principal dans la préparation de plusieurs produits cosmétiques comme les savons, huile de massage, démaquillant et bien d’autres produits. Hormis ces vertus, c’est un produit très efficace pour lutter contre certains problèmes de santé.

Les propriétés de l’huile de ricin le consacrent au titre de laxatif très efficace. Elle est conseillée pour lutter naturellement et en un temps record contre la constipation. Son usage dans ce cas est simple.

  • Diluez une cuillère à café d’huile de ricin dans un verre d’eau pour les enfants de 2 à 12 ans et deux cuillères à soupe pour les adultes.
  • Buvez la solution une fois chaque jour, pendant 3 jours. Le résultat est satisfaisant.

Il est interdit de consommer de grandes doses d’huile de ricin au risque de souffrir de crampes abdominales, de nausées, de vomissements et de diarrhée. L’huile ne doit donc pas servir pour un traitement sur une longue période. Il est donc recommandé d’en consommer en petite dose, exactement dans les cas de constipation passagère.

L’huile de ricin pour traiter l’arthrose et les douleurs articulaires

L’une des plus vieilles vertus connues à l’huile de ricin est sa propriété anti-inflammatoire. Elle est très recommandée pour soigner l’arthrose et efficace pour soulager toutes sortes de douleurs articulaires, musculaires et les inflammations des nerfs. Pour jouir de ces bienfaits contre les douleurs articulaires, la formule est toute simple. Il faut :

  • plier en quatre un morceau de flanelle de coton ou un morceau de tissu en coton doux
  • imbiber le tissu d’huile de ricin
  • essorer légèrement le tissu afin d’en extraire l’excès d’huile et envelopper le tissu avec du film étirable
  • appliquer le tissu sur l’articulation en cause
  • y poser une bouillotte ou une poche chaud/froid afin de générer de la chaleur. L’huile ne salira pas la bouillotte grâce au film étirable
  • laisser reposer pendant une heure et apprécier ensuite les effets du traitement.

Il est important de noter que le tissu trempé dans l’huile peut être utilisé à nouveau. Pour le réutiliser, il est recommandé de conserver le tissu au froid dans un sac de congélation ou dans un réfrigérateur. Le traitement est recommandé deux fois par semaine pour une guérison rapide. Pour l’arthrite rhumatoïde, il est conseillé de diluer dans l’eau deux cuillères à café d’huile de ricin et de boire la solution.

L’huile de ricin pour un système immunitaire plus performant

Les naturopathes raffolent de l’huile de ricin. La plupart d’entre eux l’utilisent pour accroître le taux de globules blancs dans l’organisme. Ces cellules sont connues pour constituer le système de sécurité de l’organisme. En moins de 24 heures, l’huile de ricin peut augmenter dans le sang le nombre de lymphocytes. Il s’agit notamment des cellules T et B. Avec l’huile de ricin, l’organisme résiste au mieux aux infections.

L’huile de ricin pour perdre du poids

Les personnes en surpoids ou souffrantes de l’obésité peuvent aussi se pencher vers l’huile de ricin. Pour un tel traitement, il faut avaler 2 à 3 cuillères à café d’huile de ricin pendant 7 jours strictement au matin avant le petit-déjeuner. Pour une aisance dans la consommation, l’huile peut être mélangée à un jus de fruit, au jus d’orange en l’occurrence.

Il est également recommandé de mélanger 1 cuillère à café d’huile de ricin et 1 cuillère à café de poudre de racines de chicorée. Un mélange à consommer chaque matin de la durée du traitement. La chicorée est connue pour ses vertus de coupe-faim. Ce traitement aide à combattre les petites fringales récurrentes. Un moyen efficace de lutter contre le surpoids et l’obésité.

L’huile de ricin est utile pour d’autres traitements. Notamment ceux qui permettent de traiter les troubles gastro-intestinaux, les règles douloureuses, les hémorroïdes et les migraines.

Les contre-indications de l’huile de ricin et les précautions à prendre

Cette huile aux nombreuses vertus miraculeuses ne doit cependant pas être utilisée n’importe comment ou dans tous les cas.

Auparavant, l’huile de ricin était utilisée pour déclencher l’accouchement, ce qui n’est pas très recommandé de nos jours. L’huile de ricin utilisée pour déclencher un accouchement pourrait être à la base de fausse couche ou d’accouchement prématuré. Aussi, il est important de faire un test cutané avant usage de l’huile de ricin. Cette précaution permet de savoir si l’huile est adaptée à la peau sur laquelle elle sera appliquée. Un moyen sûr d’éviter les réactions allergiques.

Comme mentionné plus haut, il est important d’éviter tout surdosage de l’huile de ricin. Une forte dose ingérée pourrait causer une déshydratation sévère. D’autres effets tels que, les étourdissements, la diarrhée, les évanouissements, le souffle court et les hallucinations dans les cas les plus rares sont aussi à envisager. Par ailleurs, avant d’avaler l’huile de ricin, il est important de consulter un médecin pour avoir son avis. Il est également conseillé de lire soigneusement les instructions sur la bouteille de l’huile surtout celles liées à l’ingestion de l’huile.

Il est interdit aux femmes enceintes, aux femmes qui allaitent et aux personnes qui souffrent d’occlusion intestinale ou d’appendicite de consommer d’huile de ricin sans consulter d’abord leur médecin.

Vous savez désormais tout des usages non cosmétiques de l’huile de ricin. N’hésitez pas à vous en servir tout en suivant bien évidemment les indications.